Voilà, j’ai dévoilé le secret au péril de ma vie ! Adieu monde cruel ! 8o

Ah et si vous n’avez pas encore lu sa note, je suis chez Obion, croquée de façon tendre et subtile.