3 idées disruptées pour libraires déprimés

Ce contenu a été publié dans Notes BD, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 3 idées disruptées pour libraires déprimés

  1. Ned dit :

    la question, du coup, c’est « les vendeurs de drogue sont-ils considérés comme des magasins de première nécessité » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *