Souvenirs d’EHPAD #1

retraite2retraite

Cet été je travaille dans une maison de retraite. Les premiers jours furent difficiles niveau empathie. Me vient cette citation du fond des âges :

« Nous étions ce que vous êtes, vous serez ce que nous sommes »

Ce contenu a été publié dans Notes BD, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

36 réponses à Souvenirs d’EHPAD #1

  1. GobbLynne dit :

    Ah, j’ai travaillé comme AS cet été en maison de retraite aussi… L’horreur. Je supporte pas ce côté « mouroir » des EHPAD.
    Si tu veux lire l’article : http://gobblynne.cowblog.fr/mon-job-d-ete-en-maison-de-retraite-3246153.html

  2. Lilium dit :

    C’est une vérité bien déprimante que tu nous as dessinés là.

  3. Claire dit :

    Je ressens plus la poésie du dessin que son côté tragique étrangement…C’est très beau, félicitations !

  4. Laetitis dit :

    Très belle illustration. Ce genre de stage est très dur, et je le sais, je l’ai aussi fait. Une fois en maison de retraite, et une fois à domicile. C’est très dur de voir les photos sur le mur de gens souriants et heureux, et la réalité d’une personne invalide, branchées à pleins de tuyaux et pleines de rhumatismes. Bon courage :(

  5. Nicolas dit :

    Marquise, si mon visage
    A quelques traits un peu vieux,
    Souvenez-vous qu’à mon âge
    Vous ne vaudrez guère mieux.

    Le temps aux plus belles choses
    Se plaît à faire un affront,
    Et saura faner vos roses
    Comme il a ridé mon front.

    Le même cours des planètes
    Règle nos jours et nos nuits :
    On m’a vu ce que vous êtes;
    Vous serez ce que je suis.

  6. Gandara dit :

    Depuis un an, je travaille régulièrement dans des services gériatriques, et bien que je sois maintenant blasé coté empathie, je ne peux m’empêcher de féliciter le personnel pour leur patience et leur travail.
    (oui, parce que si toutes les mamies se contentaient de marmonner, ce serait trop facile ^^)

  7. La plus humaniste de tes planches

  8. Koko dit :

    C’est pas aux Invalides que tu bosses par hasard? J’ai l’impression de reconnaitre la vieille dame…

  9. Babeth dit :

    Je commente jamais, mais là, vraiment, cette planche me touche. Tu traduis exactement ce que l’on ressent à travailler avec des personnes âgées. J’espère que ton boulot te plaît. Il est dur, souvent ingrat, mais tellement beau :-)

  10. Mel dit :

    wouh… Courage.

    Mais bon, ainsi va la vie…

  11. Astrid dit :

    Je ne commente d’habitude pas non plus, mais je trouve ce dessin très beau et touchant. Bravo. (Et merci pour la citation dans les commentaires. Vive le dessin et les vers qui rėvèlent la beauté dans notre souffrance!)

  12. valeriane dit :

    :chut:
    argh elle est rude celle-là…
    Elle est rude la vie…

  13. dryssoo dit :

    Argh!
    Bonne journée à toi aussi! =]

  14. Misou dit :

    La citation, gravé sur une stèle dans la dernière salle de la crypte des Capucins à Rome. Endroit à visiter pour se remettre à sa place.
    Bon courage.

  15. Katia dit :

    Envie de pleurer en voyant ton dessin … la culbabilité de laisser les personnes âgées de l’entourage dans l’isolement parce que pas le temps ni envie de les visiter, la tristesse devant une telle fin de vie, une société inhumaine où le minimum de soin aux vieux et infirmes est laissé à des travailleuses sous-payées, l’angoisse de la vieillesse … tout ça devanttes images :( :(

  16. gribouille dit :

    une planche qui m’interpelle et me touche forcément, ma grand-mère centenaire étant elle-même en maison de retraite médicalisée depuis avril dernier.
    Mais elle est heureusement très entourée ^^
    Bon courage Gally, car j’imagine qu’il en faut.

  17. En occident on cache nos vieux, on cache les malades, la souffrance. C’est agréable ce monde aseptisé, on se voile la face, mais quand c’est nous qui sommes directement concernés, on éprouve alors la pire solitude…

  18. fletch dit :

    D’où ce bon vieux proverbe « Carpe Diem »

    J’ai dejà la nostalgie de mes vingt ans alors que j’en ai le double, qu’en sera-t-il dans vingt ans de plus

  19. Geoffroy dit :

    J’ai déjä travaillé en maison de retraite : c’est dur mais ça peut être réellement enrichissant si tu noues des liens avec les personnes agées.

  20. Johnny dit :

    Naufrage de la vieillesse.
    De temps en temps une épave lorsque la marée basse.
    Au loin, un mât, une carcasse.
    Et la curiosité, l’attrait de la rouille, les sillons de la vie, comment ils marquent.
    La solitude pour seule berge, pour seule soutien, est elle une anomalie ?
    Et l’enfant, les pieds dans l’eau regarde au loin l’horizon et ce mat.

  21. pb dit :

    Sur le sujet, je m’en tiens aux Who: »I hope I’ll die before I get old. »

  22. ENKIDU pi dit :

    tellement vrai… et il ne doit rester que l’amour pour autrui

  23. Déit dit :

    Pour y avoir bénévolé (oui j’invente des mots et j’assume ;) ) Ce qui m’a le plus marqué c’est l’envie de communiquer des personnes, de ne pas tomber dans l’oubli, cette note y contribue…

  24. Pluche dit :

    Est-ce que nos proches souffrent plus de nous voir partir ou de nous voir rester?

    La maison de retraite, n’est-ce pas la façon diplomatique de dire que c’est fini, maintenant, qu’il faut songer à partir?

  25. Edith dit :

    Ah tiens dans le même genre, j’ai regardé la dernière saison de The Big C, et c’est un peu ça le sujet… Hyper touchant…
    Et @pb : Who the fuck is the Who ? http://whothefuckthewho.tumblr.com/ :DD

  26. Bienvenue, ma belle, chez les vieux !!! Tu me raconteras ;)

    tiens, t’as vu déjà le site qu’on avait fait là dessus, sur ces trucs oubliés, là… les vieux ? ;)

    bises !!

    on s’capte tantôt !

    http://vieuxlesite.com

    Y a du boulot pour cet avenir, pour qu’il ne soit pas celui que tu as vécu là !!!

  27. jordan dit :

    Mon dieux et moi je suis la, dans ma deuxième tranche de vie, à bouffer de précieuses journée devant un écran…merci Gally je vais de ce pas batifoler dehors, le temps passe trop vite!

  28. Zébra dit :

    Pourquoi « empathie » et pas « sympathie » ?

  29. sherazade dit :

    et oui hélas c’est bien la vérité, bonne journée

  30. chantal dit :

    cela fait 30 ans que je suis AS en maison de retraite, et pour rien au monde je ne laisserai ma place, j’adore ce métier, les résidents sont une source inépuisable de découverte, d’histoires de vies,de courage devant les épreuves,(parfois leurs enfants meurent avant eux!),ils savent aussi nous remonter le courage! je les adorent!!

  31. Maman Ogre dit :

    Wow la claque.

  32. Ju dit :

    La raison pour laquelle j’ai fuis le milieu hospitalier.

    L’humain est oublié, négligé, par manque de tout. Et si quelques personnes font de leur mieux, souvent, elle se font vampiriser.

    Merci pour cette jolie note, qui bien que teintée de mélancolie me fait penser à toutes ses personnes que j’ai croisé sur ma route de soignante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *